Plan particulier de mise en sûreté face aux risques majeurs

 Application de la circulaire n° 2002-119 du 29-5-2002 (NOR : MENE0201079C) parue au bulletin officiel de l'éducation nationale dans le Hors série n° 3 du 30 mai 2002.

Notre établissement, comme tous les établissements scolaires, doit mettre en œuvre un "Plan particulier de mise en sûreté (PPMS)". Ce plan est qualifié de "particulier" car il est adapté aux risques auxquels est exposé l'établissement. Le premier exercice est reporté, il se déroulera à 14h30 le mardi 18 octobre 2016.

 Les risques principaux identifiés pour le lycée sont une fuite de produits en provenance de la nationale 4 ou de la ligne de chemin de fer ansi que, comme partout, des risques d'attentat.

Que doivent faire les élèves, étudiants, personnels et visiteurs lors de l'alerte ?
Tout le monde doit se diriger vers les zones de confinement et y rester jusqu'à la fin de l'alerte. Contrairement au risque d'incendie où, en cas d'alerte, il faut évacuer les bâtiments, il s'agit ici de rejoindre une zone (dans le bâtiment ou la zone la plus proche si présence dans l'établissement mais à l'air libre) identifiée comme moins exposée (zone qualifiée de "zone de confinement"). Ensuite il faut rester calme, respecter les consignes (données par les enseignants en ce qui concerne les élèves et étudiants et pour tous par le Chef de secteur).

Que doivent faire les parents (ou ne pas faire) en cas d'alerte ?

  • Ne pas venir chercher les enfants au lycée afin de ne pas les exposer ni s'exposer au risque ;
  • Ne pas téléphoner, ne pas encombrer les réseaux afin de les laisser libres pour que les secours puissent s'organiser ;
  • Écouter la radio (France Inter 87.8 MHz) ;
  • Recevoir avec prudence les informations souvent parcellaires ou subjectives n'émanant pas des autorités (celles recueillies auprès d'autres personnes, par exemple, grâce à des téléphones mobiles).

Exercice annuel
Chaque année au moins un exercice confinement risques et un exercice confinement attentats sont organisés (ainsi que des exercices d'alarme incendie).

L'alerte est donnée par la sirène émettant un signal modulé d’une minute, ce signal est émis à trois reprises. Cette alerte est relayée par l’établissement par l’émission continue de la sirène des cours durant 5 minutes.

La fin de l'alerte est matérialisée par l’émission des sirènes de 30 secondes et/ou elle est annoncée à la radio par les services publics compétents. Cette fin d'alerte est relayée par l’établissement par l'émission d’un signal continu des sirènes de cours durant 2 minutes.

L'exercice d'alerte doit être considéré par tous comme quelque chose d'important et l'implication de chacun est crucial. En effet la survie d'un grand nombre de personnes dépend de la qualité des exercices d'entrainement.

Documents : Informations parents Consignes parents Consignes élèves/étudiants