Présentation de la section "Économique et Social" (ES)

Le lycée propose le baccalauréat ES.
Les articles suivants montrent quelques activités.

Les émergents s'invitent au lycée Langevin-Wallon

Images emergent

Les puissances émergentes (Chine, Inde, Brésil) sont aujourd’hui les espaces économiques et sociaux les plus dynamiques. La mondialisation économique et l’interdépendance qui en découle, amènent l’ensemble des acteurs économiques, politiques et culturels européens, et donc français, à entretenir des relations avec ou en direction de ces espaces. Leur « nouvelle » puissance se traduit dans nos espaces, entre autre, par une médiatisation quantitativement importante mais souvent qualitativement peu explicite. C’est pourquoi il est impératif de donner des clé de lectures à nos élèves.

Le lycée s’y emploie... et pour commencer cette sensibilisation des élèves, une présentation de l’ouvrage Chindiafrique. La Chine, l'Inde et l'Afrique feront le monde de demain, écrit par Jean-Joseph Boillot et Stanislas Dembinski. Le mardi 21 mai 2013, les classes de 1ère ES/Terminale ES et deux classes de Première STI2D, auxquelles se sont joints des élèves de seconde, ont pu écouter et questionner le journaliste économique, Stanislas Dembinski, sur les principales thèses défendues par l’ouvrage. Enjeux démographiques, politiques et économiques, les élèves ont aussi abordé les opportunités futures qu’offrent les relations entretenues par l’Afrique, l’Inde et la Chine. Une ouverture bénéfique et intéressante pour nos élèves que l’équipe professorale à l’origine de cette initiative souhaiterait voir étendue grâce à un projet associant plus systématiquement les enseignements de la filière Économiques et Sociales à ces États émergents….

   

Dans la semaine du 20 mars 2012, les classes de terminales ES et S se sont rendues à Londres pour un voyage éducatif de trois jours. Au cours de ce voyage, les lycéens ont séjourné dans une auberge située à Picadilly. Accompagnés d’un corps enseignant composé de six professeurs, les élèves ont pu découvrir la capitale du Royaume-Uni au cours de diverses activités organisées et réparties sur ces 3 jours.

Le jeudi 22 mars, après avoir découvert les lieux et monuments célèbres, tels que la résidence du Premier Ministre ou le Big Ben, les jeunes étudiants de la Terminale ES se sont rendus devant Buckingham Palace où ils ont, pour la première fois, rencontré leurs correspondants venus d’un lycée de la banlieue nord de Londres.

 

Tout d’abord, les étudiants et leurs correspondants se sont rendus à Hyde Park (le plus grand parc de LondrFootballes) où ils ont partagé un bon moment convivial en jouant au football et au ‘ultimate’ (un jeu auto arbitré opposant deux équipes qui doivent faire progresser un frisbee par des passes successives). Pour le foot, les anglais étaient mélangés aux français pour former deux équipes composées en grande partie de garçons (dont 1 professeur) mais aussi de 2 filles dont une anglaise ayant joué dans un grand club amateur anglais. Le jeu a duré une petite heure et tout le monde s’est impliqué.

 


Après la séance de sport les élèves se sont rendus dans le plus grand centre commercial dCentre commercial’Europe, le centre commercial Westfield (qui mesure plus de 175 000m² et qui a ouvert ses portes au public en septembre 2011), où ils ont pu déjeuner et faire du shopping en compagnie de leurs correspondants.


 


Plus tard, dans l’après-midi, dans ce même centre commercial situé à deux pas du stade Olympique à l’est de Londres, quartier historiquement très pauvre de la ville, les élèves ont effectués un sondage portant sur les conséquences, positives ou négatives, des jeux Olympiques qui se dérouleront cet été à Londres. Pour cela, 23 personnes ont été questionnées par les élèves. Sur ces 23 personnes, 17 vivaient aux alentours du Stade Olympique.

 

Au sein du groupe des 23 personnes ayant répondu au sondage, 69.5% ont dit être là pour les loisirs et le shopping. A l’inverse, 30.5% du panel a dit être venu à Stratford pour travailler. Ceci s’explique par la grandeur du centre commercial voisin ainsi que par l’importance des préparatifs mis en place pour accueillir les jeux Olympiques de 2012.

 

Sur les 17 individus qui vivaient dans l’est de Londres, 14 pensaient que le projet Olympique avait un bon impact sur leur ville : 11 d’entre elles estimaient que le réseau des transports s’était amélioré, 4 affirmaient que c’était source d’emploi et 1 jugeait cela favorable au logement. Et tout cela, selon ces personnes, sans influencer sur l’éducation (les écoles). Parmi les 17 interrogés, seul 2 avaient établi que ce projet n’apportait aucun changement.

 

A l’issue de ce voyage qui fut une expérience très enrichissante, les élèves de la Terminale ES ont pu découvrir ou redécouvrir l’Angleterre, partager des moments rares, échanger avec la population anglaise et créer des liens avec leurs correspondants. Nous remercions donc, au nom de toute la classe, les professeurs pour ce séjour.

 

Isabelle Ceac et Christopher Cita de la Terminale ES